contre le tout aérien

Le Monde le 13 août 2007

A Heathrow, un écologiste s'est construit un observatoire pour surveiller la police.

A Heathrow, un écologiste s’est construit un observatoire pour surveiller la police.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LEON NEAL/AFP SIPSON (Middlesex) ENVOYÉ SPÉCIAL

Elle déteste le transport aérien et vitupère les aéroports,  » grands contributeurs au changement climatique, un problème qui transcende tous les autres « . C’est pourquoi Isabelle Michel s’est installée dans un  » camp pour l’action climatique  » situé aux abords des pistes de l’aéroport londonien d’Heathrow. En compagnie de plusieurs centaines de militants écologistes, cette Française, professeur de communication à Londres, squatte un terrain appartenant à l’Imperial College. C’est sur ce champ qu’une troisième piste devrait voir le jour à l’horizon 2015…..

Au moins 200 militants écologistes avaient dressé leurs tentes au nord de l’aéroport de Heathrow, à Londres, lundi 13 août à la mi-journée, afin de protester contre la construction d’un cinquième terminal d’ici à 2008, qu’ils n’estiment pas compatible avec la lutte contre le réchauffement climatique. Plus de 1 500 personnes sont attendues d’ici à mardi, date officielle du début de la manifestation qui est prévue pour durer une semaine.

Au sein de ce « campement du climat », les occupants ont déjà érigé une turbine à vent et une salle de cinéma à énergie solaire, avant de lancer, lundi après-midi, une série de séminaires et d’organiser une journée d’action, qui devrait avoir lieu samedi. Selon une porte-parole du camp, une action illégale n’est pas à exclure, même si « l’envahissement des pistes ou de tout endroit proche des avions » a été écarté.

« NOUS NE SOMMES PAS DES TERRORISTES »
Selon le gouvernement anglais, jusqu’à 1 800 policiers seront mobilisés pour prévenir d’éventuels troubles à l’ordre public. D’ores et déjà, une vingtaine d’entre eux ont pénétré à l’intérieur du camp en vertu de la législation britannique sur le terrorisme. Deux personnes ont été arrêtées – l’une pour duperie présumée, l’autre en vertu d’un mandat d’arrêt criminel. « Nous ne sommes pas des terroristes. C’est un usage abusif total de ces lois », s’est indigné Alex Harvey, un des porte-parole des manifestants.

Le premier ministre, Gordon Brown, a prévenu que toute manifestation qui perturberait le bon fonctionnement d’Heathrow, premier aéroport européen, serait « inacceptable ». Même son de cloche du côté de BAA, l’entreprise qui gère l’aéroport, qui a affirmé qu’elle ferait « tout ce qui est en (son) pouvoir pour s’assurer que les 1,5 million de passagers qui doivent passer par Heathrow au cours de la semaine pourront le faire confortablement », accusant par ailleurs les manifestants de se livrer à des actions « irresponsables et abusives » au vu du risque d’attentat terroriste en Grande-Bretagne

Max Roche

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Taggée le lien en favori.