du gouvernement français

28.05.2013 – La Tribune

 

Frédéric Cuvillier Ministre des transportsPour le ministre français des transports, Frédéric Cuvillier « ce n’est pas possible de toucher des subventions et de ne pas respecter la législation ». Il abordera le sujet avec ses homologues européens à l’occasion d’une réunion au salon aéronautique du Bourget, en juin.

C’est extrêmement rare qu’un ministre des Transports charge Ryanair comme l’a fait Frédéric Cuvillier ce mardi matin devant les journalistes de l’AJPAE, l’association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace. Sans vraiment être citée, la compagnie irlandaise était au cœur de ses propos. Droit social, traitement des passagers, aides publiques, circuits financiers de ces aides, fiscalité, …sur tous ces points, le ministre français des Transports veut être vigilant et mobilisé. Il abordera le sujet avec ses homologues européens à l’occasion d’une réunion au salon aéronautique du Bourget, en juin. « J’évoquerai la question des low-cost qui dérèglemente tout et partout », a-t-il déclaré.

Ravages

Pour lui, ces low-cost permettent seulement d’attirer qu’une nouvelle clientèle à bord des avions. « C’est leur seul intérêt ». A côté de cela, « elles font des ravages sociaux et économiques ». « Il convient de s’interroger sur l’architecture de tout cela (…). Il y a des règles qui doivent être appliquées. Des compagnies s’en affranchissent volontairement. Il faut être mobilisé pour demander l’application du droit social (…) et faire respecter les lois (…). Ce sont d’ailleurs souvent les mêmes compagnies qui demandent des subventions et qui contournent les règles. Ce n’est pas possible d’avoir des subventions et de ne pas respecter la législation », a-t-il déclaré. Accusé par des syndicats, des organisations patronales mais aussi l’Urssaf et Pôle Emploi d’entrave au droit social français pour son personnel basé Marseille entre 2007 et 2010, Ryanair va devoir s’expliquer jeudi et vendredi à l’occasion de son procès en correctionnelle à Aix-en-Provence pour travail dissimulé (lire ici, tous les éléments du dossier avec le point de vue de toutes les parties).

Naufragés du ciel

Interrogé par ailleurs sur les circuits financiers de ces aides, Frédéric Cuvillier a précisé que « le plan de lutte contre la fraude constitue une priorité du gouvernement » et « que le transport en faisait partie ». Concernant les subventions publiques qu’accordent un certain nombre de régions à Ryanair, Frédéric Cuvillier a rappelé qu’il y a avait un contentieux européen en cours. S’il comprend les « territoires qui mobilisent des moyens publics », ceci « n’est pas une solution » si par ricochet cela déstabilise d’autres acteurs. Frédéric Cuvillier a même conseillé les passagers de faire attention. « Pendant les épisodes neigeux, j’ai vu comment les passagers sont traités. Je le dis aux gens. Faites attention. Vous êtes livrés à vous-même », a-t-il en parlant de « naufragés du ciel ».

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Taggée le lien en favori.