zoom sur l’aide à l’insonorisation, la pollution des avions et les vols de nuit – L’ADVOCNAR au micro de France Inter et sur France 3

Suite à la sortie du rapport annuel 2013 de l’ACNUSA , Autorité de Contrôle des Nuisances Aéroportuaires, plusieurs sujets sont mis sur le devant de la scène par les médias: le dispositif d’aide à l’insonorisation des riverains, la pollution des avions et les vols de nuit.

L’ADVOCNAR répond au micro de France Inter et intervient sur France 3.

 


05.05.2014 – France Inter

Cette information a également été diffusée toutes les heures sur France Info le 5 mai.

Dans son rapport annuel 2013, l’ACNUSA consacre un chapitre à l’aide à l’insonorisation des riverains d’aéroports et s’inquiète de l’avenir du financement du dispositif.

Concrètement, pour faire insonoriser son logement, le temps d’attente est très important pour les riverains. Les demandes ont presque doublées depuis début 2012 suite à la possibilité de remboursement à 100% des travaux, mais les moyens financiers ne suivent pas.

Alain Péri, vice-président et porte-parole de l’ADVOCNAR, dénonce la détérioration du système d’aide à l’insonorisation: alors que les demandes augmentent et que le nombre de logements restant à insonoriser est important, la TNSA, taxe qui finance le dispositif, a été baissée en 2013, et la loi de finance 2014 plafonne les recettes à 49 millions d’euros, montant tout-à-fait insuffisant, le surplus étant affecté au budget de l’Etat, une forme de détournement de fonds.


05.05.2014 – France 3

Dans son rapport annuel 2013, l’ACNUSA zoome sur la pollution générée par les avions et sur les vols de nuit, en particulier à Roissy CDG.
L’Autorité établit des constats, mais ses préconisations sont soit totalement insuffisantes pour améliorer réellement la situation des riverains, soit tout simplement pas appliquées.
Concernant la pollution des avions par exemple, ses préconisations portent principalement sur la pollution au sol (roulage, utilisation des APU), soit une part limitée de la pollution imputable au trafic aérien.

L’ADVOCNAR, par le biais de Patric Kruissel, son Président, dénonce un manque de volonté politique et rappelle les mesures préconisées mais pas ou peu appliquées.
Il est temps de s’inspirer des pays voisins qui font mieux que la France en matière de lutte contre les nuisances aériennes.
• Voir la vidéo France 3

 

 

Cette entrée a été publiée dans Actualités. Taggée le lien en favori.