08.04.2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Merci les contrôleurs aériens !

Comme la DGAC est incapable d’appliquer la loi votée par les députés, permettant au préfet de réduire le trafic aérien en cas de pic de pollution prolongé, nous remercions les contrôleurs aériens d’obliger les pouvoirs publics à restreindre le trafic aérien de 40 à 50%. Cette baisse alliée à un nouveau pic de pollution nous permettra peut-être d’éviter les dépassements enregistrés le mois dernier en Ile-de-France.

Le communiqué en pdf


 

Alain Péri prend la parole sur Europe 1:

 


 

content-180_145_2015-04-07

  Lundi 7 avril 2015

 

content-180_145_2015-04-08

   Mardi 8 avril 2015

content-183_147_2015-04-09

  Mercredi 9 avril 2015