EXTENSION DE ROISSY !

Concertation préalable sur le projet du Terminal 4 du 12 février au 12 mai 2019

PLUS QUE QUELQUES JOURS POUR DONNER VOTRE AVIS!
FAITES-LE MAINTENANT, AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD!


Comment participer ?

Participez en ligne: https://terminal4-cdg.groupeadp.fr/exprimez-vous/participez-en-ligne/

Vous pouvez exprimer votre avis en quelques lignes seulement si vous le souhaitez, cela ne vous prendra qu’une minute.

Pourquoi refuser ce projet?

Avec le Terminal 4 à Roissy-Charles de Gaulle, l’accueil de 40 millions de passagers supplémentaires à terme viendra augmenter considérablement les nuisances environnementales que vous subissez, impactant encore plus votre santé et votre qualité de vie, celle de vos enfants et petits-enfants :

  • vols supplémentaires : +38%
    en moyenne Roissy-Charles de Gaulle accueille actuellement 1 300 vols par jour (483 000 vols/an).
    En 2037, ce seront jusqu’à 500 avions en plus par jour, soit 1 800 vols (660 000 vols/an).
  • Augmentation de l’indicateur de bruit : +13%
    l’indice de bruit IGMP (Indice Global Moyen Pondéré) passera de 66,7 en 2017 à 75 en 2037.
    Si le trafic est au rendez-vous, le PEB (Plan d’Exposition au Bruit) atteindrait son seuil de révision (600 000 mouvements d’avions) vers 2030.
    Incompatible avec le PPBE de Roissy (Plan de Prévention du Bruit dans l’environnement) qui vise à prévenir et réduire le bruit dans l’environnement autour de l’aéroport.
  • Augmentation de la pollution chimique : +30% d’oxydes d’azote, +11% de particules fines dans le cycle LTO (Atterrissage, roulage, décollage)
    Incompatible avec la réduction de la pollution chimique dans le cadre du PPA-IDF (Plan de Protection de l’Atmosphère Ile-de-France).
  • Augmentation des émissions de gaz à effet de serre: +12% rien que dans le cycle LTO, qui n’est qu’une part du trajet de l’avion.
    Incompatible avec les engagements de la France lors de la COP21 de réduire d’un facteur 4 ses émissions de GES.

Ces informations sont issues du dossier de concertation mis à disposition du public par ADP.

À ce jour nous sommes toujours dans l’attente de vraies mesures de diminution des nuisances aériennes au bénéfice exclusif des habitants survolés. Au lieu de cela, ADP met en place les conditions d’une croissance sans limites du trafic aérien dans la région la plus peuplée de France, qui accueille déjà près de 50% du trafic national.

ALORS DITES NON AU PROJET DU TERMINAL 4 !
NON  À L’AUGMENTATION DES NUISANCES AÉRIENNES
AU DÉTRIMENT DE NOTRE SANTÉ !